Randonnées

La Chapeloune

Avis aux archéologues en herbe et aux historiens, partez à la découverte des ruines de la Chapeloune... chapelle cachée dans les bois des Côtes.

Voir le plan

Les Gorges de la Bouzaire

Selon l’humeur du temps, la Bouzaire fait monter sa clameur faible ou forte, du fin fond de son ravin vertigineux. Sur le coteau, tout est douceur : un sentier abrité, tapissé de mousse et de végétation, épargné par le vent du nord, amortit vos pas. Au contraire, les belles masures d’Aubegeac, les roches fendues par le gel et les murets en pierres sèches nous rappellent combien rude est le climat sur le plateau...

Voir le plan

Le Mont Journal

Sur les traces de Saint Mary, tel l’ermite en pèlerinage, élevez-vous sur les flancs de la vallée de l’Allagnon pour atteindre l’église de Saint-Mary-le-Cros, sur la place désertée. Après une halte sur la chaise de Saint-Mary pour atténuer les maux de votre longue marche, repartez à l’ascension du Mont Journal qui domine le pays de Massiac et vous offrira un panorama circulaire sur le Cézallier, la Margeride les monts du Cantal

Voir le plan

La Vallée de Valjouze

Un long circuit très boisé, aux espèces variées, pour les amoureux des arbres. Rendez-vous à Valjouze, où, paraît-il, on fabriqua la bière...

Voir le plan

Massiac - Ferrières-St-Mary

En quittant Massiac, un de ces bourgs actifs qui se maintient à la périphérie du volcan, dernier lien avec la Basse-Auvergne, vous pouvez encore ne pas croire à la montagne. Si le fond de la vallée dépasse 600 mètres, l’été demeure chaud ; si des bois épais couvrent les versants, il reste un paysage agraire de terrasses localement revivifié. Si la vallée est dépeuplée, Aurouze et Roche ruinés, ces terrasses disent combien de bras elles ont nécessité. Puis il y a vous, dans le pas de ceux qui, de Blesle, de l’Alagnon ou de la planèze, marchaient vers Vauclair et son envoûtante Vierge de majesté, aujourd’hui visible à Molompize

Randonnée de la Pentecôte

La traditionnelle randonnée de la Pentecôte a rassemblé 76 participants enthousiastes et motivés. Chacun a reçu avant le départ un sac et une bouteille d’eau Mont Dore pour se rafraichir au long des 12 kilomètres de la boucle. Le temps était idéal, la température aussi. Les marcheurs ont emprunté le chemin de randonnée parallèle à la voie ferrée, ont traversé le gour des fèdes, ont grimpé jusqu’à LABRO sur le plateau et y ont pique-niqué. Ensuite ils se sont intéressés au patrimoine local en découvrant le MONT JOURNAL, la chaire de SAINT MARY (l’évangélisateur de la haute Auvergne) le village de SAINT MARY le CROS et sont redescendus sur FERRIERES dans l’après-midi pour se retrouver à la salle polyvalente ou les attendaient des boissons fraiches. Ils ont apprécié le film de la journée réalisé par les organisateurs.La soirée s’ est terminée par un diner au restaurant local. Tous ont été séduits par l’ambiance, la beauté des paysages, la convivialité et souhaitent renouveler l’expérience.